Loi sur les langues officielles du Nunavut

Nunavut reconnaît la langue inuit (inuktitut et inuinnaqtun), l’anglais et le français à titre de langues officielles du territoire.

Selon les données de Statistique Canada de 2006, la langue inuit est la langue maternelle d’environ 83 % de la population du territoire. Les locuteurs de langue anglaise représentent environ 26,5 % de la population et ceux de langue française environ 1 % de la population.

La langue inuit
La langue inuit comprend l’inuinnaqtun et l’inuktitut.

Il existe deux façons d’écrire en langue inuit au Nunavut, soit en utilisant le qaliujaaqpait (ou la graphie romaine) ou le qaniujaaqpait (la graphie syllabique). La plupart des personnes qui parlent l’inuktitut au Nunavut utilisent la graphie syllabique. Ce système d’écriture comporte 60 caractères, la plupart d’entre eux représentant des syllabes complètes. Ainsi,
« NU » dans la graphie romaine s’écrit avec un caractère en syllabique : « ᓄ ». La graphie romaine utilise les mêmes lettres servant à écrire l’anglais ou le français. Plusieurs personnes qui utilisent habituellement la graphie syllabique se serviront aussi de la graphie romaine, surtout pour écrire les courriels ou travailler à l’ordinateur. Les ordinateurs du gouvernement du Nunavut (GN) ont maintenant la capacité de travailler en syllabique. Les gens qui parlent l’inuinnaqtun ont tendance à préférer la graphie romaine.
 
Selon les données du recensement de 2006, 64 % des répondants ont indiqué parler la langue inuit à la maison, même si la langue inuit est la langue maternelle de 83 % de la population. Cela représente un déclin de 12 % en dix ans qui est en partie dû à une proportion de jeunes très importantes, étant donné l’âge médian de la population du Nunavut en 2006, qui était de 23,1 ans par rapport à un âge médian de 39,5 ans pour l’ensemble de la population du Canada.

Le français
Selon les données du recensement de 2006, 420 résidants du Nunavut ont inscrit le français comme langue maternelle, et 1200 ont déclaré qu’elles étaient capables de parler le français. Iqaluit possède une communauté francophone dynamique. Près de 800 résidants d’Iqaluit ont indiqué être capables de parler le français. Il est pertinent de souligner que la capitale du Nunavut compte plusieurs familles franco-inuit. La population francophone est desservie
par une garderie, une station de radio communautaire, un réseau de santé en français, une école, une agence de développement économique et une association francophone qui est ouverte tous les jours et organise divers événements tout au long de l’année.
  
 
L’anglais
L’anglais est très présent dans les centres régionaux et les communautés de plus grande taille. Celle langue s’impose souvent comme langue d’usage du gouvernement et de l’industrie.

Fichier attachéTaille
Loi sur les langues officielles.pdf43.26 KB